Idées reçues

Quelques idées reçues

« Mon chat est indépendant et profiteur, il ne vient que pour dormir et manger »

Nos chats et nous n’avons pas les mêmes rythmes d’activités.

A l’origine, le chat est très actif à l’aube et au crépuscule, il se cale sur le rythme de vie des petits rongeurs.

Aussi, si le chat n’est pas stérilisé, à la période propice, ses sorties seront plus fréquentes, il est susceptible de s’éloigner de son habitation pendant quelques jours, à la recherche de partenaire(s) pour pouvoir se reproduire.

Certains chats familiers vont être plus actifs la nuit, d’autres se caleront sur le rythme de leur propriétaire.

Si ce chat a accès à l’extérieur en permanence, il va pouvoir sortir au moment où ses humains seront chez eux (le soir, la nuit, au petit matin). Il dormira donc en journée, même si ceux-ci rentrent le midi.

« Mon chat est méchant, il m’a mordu alors qu’il était sur mes genoux, pendant que je le caressais »

Ce n’est pas parce que le chat est installé sur nos genoux qu’il nous sollicite pour les caresses. Il y trouve une zone de confort, de chaleur.

La personne qui se fait mordre n’a sûrement pas détecté les signaux de tension du chat : agitation de la queue, pupilles dilatées, oreilles vers l’arrière. On ne voit pas ici de la méchanceté, juste une manipulation trop appuyée et/ou prolongé qui l’a irrité, mis dans l’inconfort. Il a répondu à cela en utilisant les codes de communication propres à son espèce.

« Mon chat est content quand il ronronne »

Le ronronnement est un moyen de communication, en 1er lieu entre la mère et ses chatons au moment de l’allaitement, entre chat et humain également. Nous le prenons comme un signal de satisfaction envoyé par le chat à notre intention. Ce ronronnement signifie aussi des moments de fortes émotions, de tension extrême. Le chat en grande souffrance, en fin de vie, chez le vétérinaire peut aussi se mettre à ronronner, probablement dans un but d’apaisement.

Essayons de comprendre

« Mon chat fait pipi partout sauf dans sa litière, pourquoi ? »

Il existe de nombreuses raisons qui poussent un chat à éliminer ailleurs que dans son bac, voici quelques pistes :

– Eliminations de confort (par besoin d’uriner) si le type de bac à litière, le substrat, l’emplacement… sont inadaptés.

– Eliminations de communication : Mimine a quelque chose à dire et il l’exprime par ce biais, une forme d’inconfort dans la cohabitation et le relationnel qu’on lui propose de vivre à la maison (avec les humains et/ou animaux), ou un hyper attachement avec une des personnes. Le ou les lieux du « crime » peuvent être renforcés par les détergents (javel par ex.), répulsif et autres, il cherche à recouvrir ces odeurs de « propre » par ses propres odeurs, cela le rassure, le sécurise.

– Eliminations de frustration (accès à l’extérieur interdit ou aléatoire, vue sur l’extérieur), là aussi le chat communique !

« Mon chat fait ses griffes sur mon nouveau canapé en cuir ! Il s’acharne ! »

Les griffades constituent une activité d’entretien des griffes, d’évacuation des tensions et aussi à but communicatif : ça se voit, ça s’entend, ça se sent (par les autres chats) et ça attire votre attention ! Aussi il s’occupe avec ce qu’il a sous la patte s’il trouve le temps long sans vous.

Pensez à installer un arbre à chat qui soit bien placé (dans un lieu de passage, devant une fenêtre) et suffisamment grand pour que le chat puisse s’étirer.  Certains chats aiment griffer à l’horizontal ou à la verticale, ils vont préférer un matériau à un autre (tissu, cuir, bois…).

Veillez aussi à enrichir son environnement avec des boites en carton trouées contenant des plumes, des feuilles, des croquettes, ou tout autre objet qui pourrait le stimuler et l’inciter à faire ses griffes ailleurs que sur votre nouveau canapé.

Attention, ces quelques explications ne suffisent pas à tout résoudre et ne sont pas adaptées pour tous les chats !
Chaque « cas » est unique et particulier, il n’existe pas de trucs et astuces pour pallier aux désagréments que vous pouvez rencontrer.
Il convient d’aller investiguer de façon personnalisée et approfondie, par le biais d’une consultation à domicile en présence des personnes qui vivent avec le chat pour faire le tour de la question, comprendre ce qui se passe dans la tête de votre félin et pouvoir vous apporter des propositions et aménagements appropriés.

Nous contacter